L’energie thermique des mers se met au courant

Une nouvelle installations permettant d’exploiter les différences de température entre le haut de mer (chaud) et le fond des mers (froid) permet de provoquer des déplacements de courant d’eau et ceux ci peuvent être capter par des installations spécialisées .Les installations doivent encore subir des dimensionnements et une phase de prototype.
La DCNS et la région Martinique ont signé une convention. Les installations pourraient fournir 10 MWatt en 2015.
Cela est dans le but de permettre une meilleur autonomie énergétique de la Martinique.

source DCNS

le CEAEA atteint le pétaflop

Le CEA (et maintenant le CEAEA) dispose maintenant d’un supercalculateur de pétaflop (10^15 opérations/seconde).
C’est le premier à atteindre cette limite en Europe et il se situe en Essonne (91).
Il est en premier lieu de la branche militaire du CEA ce qui lui permet de simuler des effets de bombes nucléaires sur l’environnement et leurs conséquences sans avoir à en faire exploser et ainsi de ne pas contaminer des zones de Km² et pour plus tard permettre peut être des applications autres.