un réacteur nucléaire sous-marin flexblue

La DCNS, le CEAEA , Areva et EDF réacteur flexbluese sont regroupés pour développer leur réacteur Flexblue ( tube de 100 mètre de long et      de 10 de mètre de diamètre ).
Ces réacteurs plus petits et moins coûteux pourraient susciter un engouement pour les pays possédant des littoraux et qui n’ont pas les moyens d’acheter des centrales nucléaire.
Après deux ans de recherche, le développement de ces systèmes Flexblue seront moins puissant que les centrales mais pourront produire tout de même 50 à 250 MW.

source: DCNS

Publicités

les brevets verts sont au point mort

Les brevets intellectuels pour les technologies propres ou les améliorations de système sont appelés des brevets verts. Mais le problème est que comme tout les brevets ils ont des droits et que ces droits empêche le plus souvent les pays émergents de pouvoir posséder technoligie verte, le developpementles avancer technologique nécessaire pour les énergies vertes et réduire les émissions de CO2.
Les rendre au domaine public pour certains pourrai permettre de voir les pays comme l’inde la chine le brésil se tourner vers les énergies vertes plus rapidement.
C’est politique : le combat du fric contre le réchauffement climatique.