Fukushima: réouverture de certaines zones

Trois ans après, la terrible catastrophe (plus de 20 000 morts), les autorités japonaises ont accident: fuite nucléairepermis la réhabilitation d’une partie de la de la zone morte irradié. La population habitant les alentours peuvent retourner habiter chez eux si le niveau de Sievert est inférieur à 20 mSv. Ce niveau est le niveau dit de faible dose et dont théoriquement n’a pas d’effet sur le corps humain.
Rappelons que les recherches ne sont toujours pas terminées afin de retrouver tous les corps.

Econergie, l’énergie du futur

Publicités