rapport sur l’autoconsommation

Le ministère de l’écologie a publié le 12 février, les conclusions des travaux menés au niveau national sur l’autoconsommation de l’électricité renouvelable,

Ce rapport est l’aboutissement d’une réflexion lancée  en décembre 2013.L’objectif de ce groupe était d’identifier et de caractériser les enjeux et défis soulevés par l’autoconsommation dans le but de prévoir les dispositions adaptées pour y répondre.(Savoir comment aider les nouvelle installations pour quelle soient plus autonomes et qu’elles produisent par elles-même leurs besoins.)

Les énergies solaires thermiques et les solutions type « puits provençal » ainsi que les micro éolienne pourraient ainsi à prendre leurs places dans les solution d’avenir pour l’habitat.

 

Publicités

Un pont solaire pour les trains

Un nouveau pont solaire vient de voir le jour en Angleterre. Lors de la réfection d’un pont « Blackfriars Rail Bridge » et de sa gare, les projets de réductions d’émissions de CO2 ont pris le devant de la scène. Ce pont de 250m maintenant couvert de panneaux solaires photovoltaïques (6000m²) permet de couvrir près de 50 % des besoins de la gare (900 kWh). Ce projet est inscrit dans le cadre du développement durable pour les infrastructures ferroviaires.
source: enerzine

Econergie, l’énergie du futur

les fruits jetés vont faire de l’énergie

Certaines sociétés de l’agroalimentaire qui gèrent les déchets (problème de taille, couleurs,…),  qui ne peuvent plus être servi aux consommateurs, ont décidé de mettre à contribution ces déchets. la méthanisaiton des fruitsLorsque les fruits et légumes partent à la poubelle, ils sont maintenant utilisés dans des installations de méthanisations où ils permettent de produire de l’énergie. Ainsi les déchets inutiles servent à tous. Ce qui n’empêche pas de faire attention au gaspillage lors de la production et de la sélection rappellent les responsables du projet.

Michael germant,  Econergie 91, l’energie verte du futur

source: la depeche

Total et ses raffinerie dans le rouge pour les energies vertes

Christophe de Margerie,Le PDG de ,pense inéluctable la fermeture de raffineries du groupe Total en ,
dans l’avenir,  en raison du développement des énergies vertes, ces dernières moins gourmandes en pétrole.  Mais le PDG s’est refusé a toute annonce complémentaire sur l’un des cinq sites en France. Car consommer moins inclue également de produire moins alors en attendant de connaitre les conséquences de plus en plus de projets alternatifs voient le jour.

econergie91 l’energie verte du futur

L’énergie à la crotte de chien

Les crottes de chien pourraient produire de l’énergie d’ici peu car un britannique a eu l’idée de faire une société spécialisé dans la conversion des déchets canins en énergie via la méthanisation : Double bonus moins de déchet et de l’énergie en échange.
Les capacités de la société pourraient aller de 500 kg à 3000 kg de crotte / jour. De plus, cela pourra fournir de l’énergie à des foyers et retirer des déchets des rues de Grande Bretagne. Ces déchets organiques ne sont pas les seuls que l’on puisse utiliser pour produire de l’énergie (algues, aliment,…)
(source:franceTVinfo.fr)

Michael Germant, Econergie l’énergie du futur

L’usine marémotrice pousse les énergies vertes

Avec le débat national sur la «transition énergétique», l’usine marémotrice de la Rance  continue à faire des remous comme source fiable et propre d’énergie. Rappelons que cette usine est plus précise et plus efficace que le solaire et l’éolien en raison de la connaissance des coefficients de marée des mois à l’avance.
De plus les installations étaient encore jusqu’à peu l’unique exemplaire de cette formidable source d’énergie mais plusieurs pays envisagent d’en construire également.
Néanmoins les structures pourraient avoir modifié l’environnement.Néanmoins c’est actuellement la seule source d’énergie renouvelable exploitable et prévisible.

Michael Germant, Econergie 91

L’énergie de la Corse sous le soleil

En janvier 2012, était inaugurée la plateforme Myrte ( plus de 3500m² de panneau photovoltaïque). L’installation de démonstration situé en corse permet grâce aux panneaux solaire et un nouveau système de stockage par électrolyse et pile à combustible de pouvoir subvenir aux pics des besoins journaliers. Les rendements étant encore bas, l’installation pourrait alimenter environ 400 maisons. L’avantage de ce procédé est l’aspect modulaire où l’on peut augmenter la capacité en augmentant le nombre de piles.

Michael Germant, Econergie 91    source: