Un scooter electrique avec le systeme D

De plus en plus de personnes finissent par sauter le pas du: fait maison.
Et oui, certains vont même jusqu’à faire eux-même les modifications pour pouvoir avoir un scooter électrique.
Un retraité a ainsi un scooter qui lui permet une autonomie de 30 km avec une petite remorque pour la batterie et les panneaux solaires photovoltaïques.
Avantage : cela suffit parfaitement pour faire les courses si on n’habite pas trop loin.

econergie 91 l’energie du futur

l’énergie houlomotrice

schéma principe du waveroller pour econergie 91

Après l’énergie de la mer avec les hydroliennes, voici un système de récupération de l’énergie des vagues (houlomotrice).
Le système de pales oscillantes permet de récupérer l’énergie de la houle. Ce nouveau système devrai être implanté dans les années à venir (2017) du coté de la Bretagne. La région Bretagne ayant déjà prévu un 1/2 millions d’euros d’aide pour la ferme avec un premier prototype en 2016. La  position de ces fermes serait à quelques centaines de mètres du rivage pour des profondeurs de 10 à 20 mètres afin de profiter au maximum de la houle.

source:www.lephare-ouest.fr

les contracts de l’energie solaire

  Annoncé par Le ministère de l’Ecologie et de l’Energie,celui-ci  a retenu plus d’une centaine de projets de parcs solaires en toiture de 100 à 250 Kw pour les  30 mégawatts du trimestre 2012 . Cela permettra de continuer la politique de développement durable et de diversification des énergies menée par le gouvernement. Les quatre phases de développement de 30 Mw deviennent trois phases de 40 Mw chacune.

Econergie 91 par Michael germant

L’énergie à la crotte de chien

Les crottes de chien pourraient produire de l’énergie d’ici peu car un britannique a eu l’idée de faire une société spécialisé dans la conversion des déchets canins en énergie via la méthanisation : Double bonus moins de déchet et de l’énergie en échange.
Les capacités de la société pourraient aller de 500 kg à 3000 kg de crotte / jour. De plus, cela pourra fournir de l’énergie à des foyers et retirer des déchets des rues de Grande Bretagne. Ces déchets organiques ne sont pas les seuls que l’on puisse utiliser pour produire de l’énergie (algues, aliment,…)
(source:franceTVinfo.fr)

Michael Germant, Econergie l’énergie du futur

Et voila la barre des cent vingt articles par michael germant d’Econergie 91

Et voila la barre des cent vingt articles d’Econergie 91, les chemins verts du futur vient d’être publié par votre humble serviteur Michael Germant.
Vous continuez d’avoir les actualités mondiales sur les énergies et les dernières technologies de pointe dans le développement durable depuis maintenant plus de trois ans.
Vous connaissez tous sur les hydroliennes et les réacteurs sous-marins… alors que débarquent déjà les autoroutes intelligentes et les îles STEP.
Continuez de parcourir les chemins verts d’Éconergie pour vous informez avec votre premier site d’information d’énergie.

Michael Germant, Econergie 91

La Belgique veut une île pour stocker l’énergie

La Belgique envisagerai de construire une île artificielle qui pourrait « stocker » l’énergie produite par des champs d’éoliennesile eolienne en Mer du Nord.Bruxelles espère porter la capacité des champs d’éoliennes  de 380 mégawatts à 2 300 MW en 2020.Le projet a été présenté le 16 janvier au comité portuaire de Zeebrugge. L’ile circulaire s’étendra sur 10 mètres au-dessus du niveau de la mer pour 2.5 km de diamètre. Le principe restera le même que pour les barrages hydrauliques : Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP). Reste à connaitre les impactes écologiques a court termes.

Michael Germant, Econergie 91

Adieu les ampoules incandescantes

Les ampoules à incandescence ne seront plus vendu des le 31 décembre 2012, donc dites leur adieu. eco-construction selon econergieLes ampoules incandescentes étaient trop consommatrices d’énergie, leurs retraits des ventes étaient programmés depuis 2009 afin de liberer la place aux ampoules halogènes, fluocompactes, et LED moins energivores.
En effet, l’ampoule à filament,possède l’inconvénient de consommer seulement 5 % de l’énergie pour la transformée en lumière, le reste étant transformé en chaleur (stop le chauffage lumineux).
Les lampes à incandescence consomment 4 à 5 fois plus d’énergie que les fluocompactes, cependant celles-ci présentent l’inconvénient d’avoir des difficulté dans le recyclage plus complexe et un temps d’allumage plus long.

Michael Germant, Econergie 91