la géothermie au magma

Dans le cadre du projet de forage profond, en 2009,forage géothermique islande un puits en Islande dans le nord-est atteint le magma de façon inattendue à seulement 2100 mètres de profondeur (fait exceptionnel et ne serait que la deuxième fois). Le forage a une température entre 900 et 1000°C. Ce forage était le premier IDDP-1.Le forage a été en cours jusqu’en juillet 2012,  avant d’être fermée afin de renouveler l’équipement  car ce forage est un prototype et subit donc divers revers comme la maintenance et les conditions d’utilisations. Mais le IDDP-2 devrait être foré en 2014/2015

econergie l’energie du futur

Total et ses raffinerie dans le rouge pour les energies vertes

Christophe de Margerie,Le PDG de ,pense inéluctable la fermeture de raffineries du groupe Total en ,
dans l’avenir,  en raison du développement des énergies vertes, ces dernières moins gourmandes en pétrole.  Mais le PDG s’est refusé a toute annonce complémentaire sur l’un des cinq sites en France. Car consommer moins inclue également de produire moins alors en attendant de connaitre les conséquences de plus en plus de projets alternatifs voient le jour.

econergie91 l’energie verte du futur

les contracts de l’energie solaire

  Annoncé par Le ministère de l’Ecologie et de l’Energie,celui-ci  a retenu plus d’une centaine de projets de parcs solaires en toiture de 100 à 250 Kw pour les  30 mégawatts du trimestre 2012 . Cela permettra de continuer la politique de développement durable et de diversification des énergies menée par le gouvernement. Les quatre phases de développement de 30 Mw deviennent trois phases de 40 Mw chacune.

Econergie 91 par Michael germant

Et voila la barre des cent vingt articles par michael germant d’Econergie 91

Et voila la barre des cent vingt articles d’Econergie 91, les chemins verts du futur vient d’être publié par votre humble serviteur Michael Germant.
Vous continuez d’avoir les actualités mondiales sur les énergies et les dernières technologies de pointe dans le développement durable depuis maintenant plus de trois ans.
Vous connaissez tous sur les hydroliennes et les réacteurs sous-marins… alors que débarquent déjà les autoroutes intelligentes et les îles STEP.
Continuez de parcourir les chemins verts d’Éconergie pour vous informez avec votre premier site d’information d’énergie.

Michael Germant, Econergie 91

La Belgique veut une île pour stocker l’énergie

La Belgique envisagerai de construire une île artificielle qui pourrait « stocker » l’énergie produite par des champs d’éoliennesile eolienne en Mer du Nord.Bruxelles espère porter la capacité des champs d’éoliennes  de 380 mégawatts à 2 300 MW en 2020.Le projet a été présenté le 16 janvier au comité portuaire de Zeebrugge. L’ile circulaire s’étendra sur 10 mètres au-dessus du niveau de la mer pour 2.5 km de diamètre. Le principe restera le même que pour les barrages hydrauliques : Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP). Reste à connaitre les impactes écologiques a court termes.

Michael Germant, Econergie 91

Adieu les ampoules incandescantes

Les ampoules à incandescence ne seront plus vendu des le 31 décembre 2012, donc dites leur adieu. eco-construction selon econergieLes ampoules incandescentes étaient trop consommatrices d’énergie, leurs retraits des ventes étaient programmés depuis 2009 afin de liberer la place aux ampoules halogènes, fluocompactes, et LED moins energivores.
En effet, l’ampoule à filament,possède l’inconvénient de consommer seulement 5 % de l’énergie pour la transformée en lumière, le reste étant transformé en chaleur (stop le chauffage lumineux).
Les lampes à incandescence consomment 4 à 5 fois plus d’énergie que les fluocompactes, cependant celles-ci présentent l’inconvénient d’avoir des difficulté dans le recyclage plus complexe et un temps d’allumage plus long.

Michael Germant, Econergie 91

L’usine marémotrice pousse les énergies vertes

Avec le débat national sur la «transition énergétique», l’usine marémotrice de la Rance  continue à faire des remous comme source fiable et propre d’énergie. Rappelons que cette usine est plus précise et plus efficace que le solaire et l’éolien en raison de la connaissance des coefficients de marée des mois à l’avance.
De plus les installations étaient encore jusqu’à peu l’unique exemplaire de cette formidable source d’énergie mais plusieurs pays envisagent d’en construire également.
Néanmoins les structures pourraient avoir modifié l’environnement.Néanmoins c’est actuellement la seule source d’énergie renouvelable exploitable et prévisible.

Michael Germant, Econergie 91