La menace nucléaire s’accentue au Japon

Le société japonaise Tepco responsable des centrales nucléaires de FUKUSHIMA vient d’annoncer des taux de contamination à l’iode  de plus de 1200 fois supérieur à la normale dans leurs études sur l’eau.
La pollution nucléaire pourrait contaminer l’environnement marin avant que la dilution puisse être suffisamment efficace.
Les camions de pompiers continuaient encore d’arroser les cuves afin de permettre le refroidissement ce qui aurait provoqué la contamination.

Dégât et menaces nucléaires au Japon

Les centrales nucléaires de la cote du japon ayant subi les nombreux séismes, les conséquences n’étaient pas encore connu.
Fukushima et ses 4 réacteurs nucléaires dont certains ont explosé, pourrai produire un nuage radioactif dangereux pour la population si jamais les vents venaient à le rabattre vers les terres.

un réacteur nucléaire sous-marin flexblue

La DCNS, le CEAEA , Areva et EDF réacteur flexbluese sont regroupés pour développer leur réacteur Flexblue ( tube de 100 mètre de long et      de 10 de mètre de diamètre ).
Ces réacteurs plus petits et moins coûteux pourraient susciter un engouement pour les pays possédant des littoraux et qui n’ont pas les moyens d’acheter des centrales nucléaire.
Après deux ans de recherche, le développement de ces systèmes Flexblue seront moins puissant que les centrales mais pourront produire tout de même 50 à 250 MW.

source: DCNS

Nucléaire en crise aux États-Unis

Constellation Energie le partenaire d‘EDF aux États Unis se retire de Uni Star.
Car là bas le nucléaire connait de gros problèmes non pas au niveau technologique et des risques mais au niveau des peurs des habitants.
Les derniers orientations visaient a retourner au nucléaire pour diminuer le monopole du pétrole et pour le sommet de Mexico mais beaucoup de gens ont encore les souvenirs de la catastrophe américaine Three Mile Island.

source AFP