Et voila la barre des cent vingt articles par michael germant d’Econergie 91

Et voila la barre des cent vingt articles d’Econergie 91, les chemins verts du futur vient d’être publié par votre humble serviteur Michael Germant.
Vous continuez d’avoir les actualités mondiales sur les énergies et les dernières technologies de pointe dans le développement durable depuis maintenant plus de trois ans.
Vous connaissez tous sur les hydroliennes et les réacteurs sous-marins… alors que débarquent déjà les autoroutes intelligentes et les îles STEP.
Continuez de parcourir les chemins verts d’Éconergie pour vous informez avec votre premier site d’information d’énergie.

Michael Germant, Econergie 91

La Belgique veut une île pour stocker l’énergie

La Belgique envisagerai de construire une île artificielle qui pourrait « stocker » l’énergie produite par des champs d’éoliennesile eolienne en Mer du Nord.Bruxelles espère porter la capacité des champs d’éoliennes  de 380 mégawatts à 2 300 MW en 2020.Le projet a été présenté le 16 janvier au comité portuaire de Zeebrugge. L’ile circulaire s’étendra sur 10 mètres au-dessus du niveau de la mer pour 2.5 km de diamètre. Le principe restera le même que pour les barrages hydrauliques : Stations de transfert d’énergie par pompage (STEP). Reste à connaitre les impactes écologiques a court termes.

Michael Germant, Econergie 91

L’usine marémotrice pousse les énergies vertes

Avec le débat national sur la «transition énergétique», l’usine marémotrice de la Rance  continue à faire des remous comme source fiable et propre d’énergie. Rappelons que cette usine est plus précise et plus efficace que le solaire et l’éolien en raison de la connaissance des coefficients de marée des mois à l’avance.
De plus les installations étaient encore jusqu’à peu l’unique exemplaire de cette formidable source d’énergie mais plusieurs pays envisagent d’en construire également.
Néanmoins les structures pourraient avoir modifié l’environnement.Néanmoins c’est actuellement la seule source d’énergie renouvelable exploitable et prévisible.

Michael Germant, Econergie 91

L’énergie de la Corse sous le soleil

En janvier 2012, était inaugurée la plateforme Myrte ( plus de 3500m² de panneau photovoltaïque). L’installation de démonstration situé en corse permet grâce aux panneaux solaire et un nouveau système de stockage par électrolyse et pile à combustible de pouvoir subvenir aux pics des besoins journaliers. Les rendements étant encore bas, l’installation pourrait alimenter environ 400 maisons. L’avantage de ce procédé est l’aspect modulaire où l’on peut augmenter la capacité en augmentant le nombre de piles.

Michael Germant, Econergie 91    source:

Des WC ecologiques

Une nouvelle fraicheur écologique pour vos WC.
Des universitaires de Nanyang (chine) ont réussi à réduire de 90% l’eau utilisée pour l’évacuation des déchets.
La séparation des déchets liquides et solides permet pour les solides de prélever une partie de l’énergie chimique. Les premiers prototypes de 2010 seront installés sur le campus même de l’université.

source:green et vert

Le CIRAD et la biomasse-énergie

le Cirad (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement) vient d’inaugurer à Montpellier le 25 juin,
une plate-forme unique de 600m² pour la biomasse et l’énergie .Sa spécificité est de regrouper tous les procédés de conversion thermochimique de la biomasse à l’échelle semi-industrielle : pyrolyse, torréfaction,… ainsi qu’un banc moteur pour la combustion des biocarburants, un des enjeux majeurs pour les industriels.
La structure devrai pouvoir ainsi participer au développement d’énergies plus propres et réduire les émission de CO2.

le train espagnol au vert

Un  projet vient d’être mis en place :Ferrolinera 3.0 (des récupérateur d’électricité sur certains trains espagnols pour des recharges rapides).
Le but est de récupérer l’énergie lors de phase de décélération et de renvoyer le tout par les lignes caténaires.
arrivé en fin de lignes cette électricité doit être utilisée immédiatement pour les voitures électriques, qui disposeraient d’une recharge rapide en gare. Selon les autorités responsables, 15% de cette énergie est perdu pour les trains inter-cités et le métro.