Electricité: la Bretagne dans le rouge

La Bretagne dans le rouge.
La production d’électricité de la Bretagne risque de devenir insuffisante en cette période de froid ou il est même annoncé par les météo que la neige pourrai rester jusqu’à la fin de semaine.
C’est pourquoi certains se sont abonnés au service d’EDF, les informant des risque en temps réel et si possible de repousser leur machines programmables gourmandes en énergie (machine a laver, lave vaisselle,…).
D’autres pensent qu’il est justement grand temps de faire avancer les énergies renouvelables comme les turboliennes ou les hydroliennes car la région dispose de forts vents et des marées facile à prévoir pour les hydroliennes.
Rappelons que la Bretagne ne dispose d’aucune centrale nucléaire.

les turboliennes passe la seconde

Les Turboliennes sont des installations plus petites que des éoliennes mais qui ont l’avantage d’être plus accessible en ville avec une hauteur de seulement 10 mètres nécessaire et donc des vitesses plus praticables.
Les turboliennes sont composées de deux hélices qui tournent en sens inverse et qui permettent une adaptation en ville.
La ville de Paris propose à ses habitants de pouvoir voir une installation de turbolienne à la Maison de l’Air.
La production d’une turbolienne pourrai atteindre 10 MW/an par unité pour des dimensions allant de 1.6m de diamètre et d’une cinquantaine de kilogrammes, produite par Eléna energie société française.

source:
rtbf