Le CO2, sauveur du rechaufffement climatique ?

Un petit remède au changement climatique est de transformer les émissions de gaz àalgue pour batterie ou carburant par econergie 91 effet de serre qui réchauffent la planète en produits utiles et réutilisable allant du carburant à des matières plastiques,
Des projets de laboratoire et des projets pilotes, utilisent déjà du dioxyde de carbone C02 pour nourrir leurs plantes, par exemple pour stimuler la croissance et le développement des pousses dans les forets ou encore des algues pour les biocarburants alors que des laboratoires ont testé la fabrication de bêton, de plastique,… mais les coûts sont encore élevés.

Publicités

agriculture :une laiterie au vert electrique

Une des première laiterie a être alimenté en énergie solaire grâce a des capteurs solaires paraboliques qui permettent de faire converger les rayons lumineux et ainsi faire évaporer de l’eau pour de l’électricité ou bien pour chauffer de l’eau.
Ce système permet de dépasser la limite des 100 °C pour les capteurs solaires thermiques plans. Ces capteurs étant beaucoup plus rentables que les capteurs photovoltaïques avec plus de 50%.

des biocarburants bio!!!

Et oui , un procede pourrai avoir été découvert sans utiliser de la chimie lourde pour produire du biocarburant.le bio carburanr d'econergie 91
Car bien que l’on parle couramment de biocarburant, c’est un procédé chimique qui permet de l’obtenir.
Afin de peut etre eviter toute la partie chimie des recherches sont menées sur une bactérie l’escherichia coli ou aussi colibacille.Ce micro organisme est en plus simple a modifié génétiquement et la bactérie présente  la plus importante de la flore intestinale( une division cellulaire toutes les vingt minutes à 37°C).   
Mais n’esperer pas encore voir débarquer ce biocarburant, il reste encore au moins deux ans avant de le voir dans une application.

source:
le telegramme

L’agriculture et le developpement durable

L’agriculture et le développement durable ne sont pas incompatibles.

l'agriculture sur econergie 91

Des pays des 5 continents nous en font la preuve a Berlin, les ministres allemand, français, chinois, espagnol, polonais,… se sont engagés pour produire mieux mais en respectant aux mieux les contraintes d’émission des gaz à effet de serre.
Un document a été signé à l’issu de cette rencontre de samedi.
Il est dommage qu’une nouvelle fois encore comme a Copenhague il n’y est pas de chiffre pour obligation dans cette lutte contre le réchauffement climatique.