le CEAEA atteint le pétaflop

Le CEA (et maintenant le CEAEA) dispose maintenant d’un supercalculateur de pétaflop (10^15 opérations/seconde).
C’est le premier à atteindre cette limite en Europe et il se situe en Essonne (91).
Il est en premier lieu de la branche militaire du CEA ce qui lui permet de simuler des effets de bombes nucléaires sur l’environnement et leurs conséquences sans avoir à en faire exploser et ainsi de ne pas contaminer des zones de Km² et pour plus tard permettre peut être des applications autres.

Publicités

le CEA change de nom et devient CEAEA

le CEA (crée en 1945) devient le commissariat à l’énergie atomique et énergies alternatives.
Cette nouvelle appellation permettra de mettre en valeur tous les domaines que le CEA traitait déjà avant (biomasse, pile à hydrogène,…) malgré son nom.
Pendant ce temps de crise, le nucléaire n’est pas près de s’arrêter et en voici encore une preuve si on ne le savait pas encore. Avec un budget de près de 3.5 milliards d’euros le secteur a encore de beaux jours devant lui.